Arnaques aux noms de domaines : faites très attention !

Il existe de nombreuses formes d'arnaques aux noms de domaines dans le cadre desquelles les escrocs utilisent votre nom de domaine comme appât pour vous duper. Nous allons donc examiner quelques cas concrets à titre de mise en garde, mais aussi vous fournir quelques conseils qui vous permettront de rester vigilant et de protéger votre domaine. 

Tentative d'escroquerie au moyen de fausses factures

Une de ces formes d'escroquerie liée aux noms de domaines consiste à envoyer une fausse facture. L'expéditeur est dans ce cas une entreprise dont le nom doit inspirer confiance, comme p. ex. "hébergement de domaine .be" ou "bureau d'enregistrement .be". Cette facture vous signalera que votre domaine est sur le point d'expirer et vous demandera de payer un certain montant.

En examinant la facture plus attentivement, vous remarquerez sans aucun doute certains éléments qui devraient éveiller vos soupçons, comme l'absence de l'adresse de l'expéditeur, un site web incorrect, ou encore l'absence d'informations complémentaires sur votre nom de domaine. La conclusion est simple : si vous recevez une facture d'une entreprise autre que votre propre bureau d'enregistrement (comme Combell) pour le renouvellement de votre nom de domaine, jetez-la sans hésiter dans votre corbeille à papier !

Arnaques aux domaines au moyen de fausses factures

 

Baratin commercial par téléphone

Arnaques aux noms de domaines - baratin commercial par téléphoneDans le cadre d'une autre pratique malhonnête, vous serez contacté par téléphone par une entreprise – une arnaque qui touche souvent des entreprises qui sont également titulaires d'une marque déposée. L'opérateur téléphonique affirmera avoir été chargé par un client d'enregistrer un certain domaine avec une extension .eu ou .com. Et ce nom est – comme par hasard – celui que vous utilisez avec l'extension .be ! La société prétendra donc que son but est de vous offrir la possibilité d'être le premier à enregistrer cette variante, mais vous obligera pour ce faire à l'enregistrer pour une durée de 10 ans...

Ne tombez pas dans le piège ! L'entreprise à l'origine de ces appels n'est en effet pas un bureau d'enregistrement ordinaire, et il y a donc fort à parier que votre nom de domaine ne sera pas réellement enregistré pour la durée promise...

Cela étant, ce coup de téléphone pourrait vous pousser à réfléchir au fait qu'enregistrer votre nom de domaine avec cette autre extension ne serait finalement peut-être pas si une mauvaise idée. Mais dans ce cas, faites appel à un bureau d'enregistrement fiable, tel que Combell. Si vous avez plusieurs noms de domaines chez nous, vous pourrez gérer ces derniers de manière centralisée, à partir d'un seul et même panneau de contrôle. C'est très pratique, n'est-ce pas ?

Voyez avec quelles extensions votre nom de domaine est encore disponible :

 

Les menaces associées aux dates d'expiration des noms de domaines sont en réalité des offres de référencement

Une autre tactique trompeuse dans le cadre de laquelle votre nom de domaine joue un rôle primordial consiste à vous envoyer un message généralement intitulé "final notice of domain listing". Vous recevrez donc cet e-mail qui vous fera croire que vous avez oublié de régler l'enregistrement de votre domaine et que vous courez par conséquent le risque que votre nom de domaine soit supprimé.

En observant ce message de plus près, vous remarquerez qu'il n'est en réalité aucunement question de l'enregistrement de votre domaine, mais bien d'une offre de référencement de votre nom de domaine dans les moteurs de recherche – offre accompagnée d'une menace qui se résume à : "Si vous n'acceptez pas cette offre, les moteurs de recherche ne pourront pas vous trouver." Ce qui est, bien évidemment, tout à fait absurde. Et donc, une fois de plus : direction la corbeille (numérique) !

Arnaques aux noms de domaines - menaces aux dates d'expiration

 

Les cybersquatteurs gardent un œil sur la date d'expiration de votre nom de domaine

Arnaques aux noms de domaines date d'expirationMais il existe encore d'autres dangers qui guettent votre nom de domaine. Songez notamment aux cybersquatteurs, qui sont toujours à l'affût. Si vous oubliez de renouveler votre domaine, eux le feront immédiatement à votre place. Et ils le revendront ensuite à des tiers – ou à vous-même, mais à un prix exorbitant !

Le vol de domaines est également une pratique assez courante : le voleur introduit dans ce cas une demande en votre nom, en utilisant de fausses informations personnelles, de manière à ce que le domaine soit transféré chez lui. Ou il vous envoie un e-mail, dans lequel le logo et l'identité de votre véritable bureau d'enregistrement ont été falsifiés, avec une demande de connexion à votre compte ou de paiement d'une facture. L'escroc peut ainsi mettre la main sur vos identifiants de connexion, ce qui lui permet de se livrer à toutes sortes de pratiques malhonnêtes à votre détriment.

Malheureusement, le nom de Combell est parfois lui aussi utilisé à ces fins regrettables. À ce sujet, vous pouvez également consulter notre article : "Faux e-mails au nom de Combell en circulation"

La récupération de votre domaine en cas de perte ou de vol peut être une opération longue et coûteuse. Et du fait que votre nom de domaine est votre bien le plus précieux dans le monde numérique, vous n'avez souvent pas d'autre choix que de payer les cybersquatteurs... 

 

Voici comment vous protéger contre les escroqueries liées à votre nom de domaine

Mieux vaut prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour éviter d'être victime des escroqueries liées à votre nom de domaine.

Les éléments dans les e-mails ou sur les factures qui devraient vous mettre la puce à l'oreille :

  • Liens incorrects dans l’e-mail : si vous placez votre curseur sur une URL contenue dans le message, une adresse complètement différente apparaîtra (exemple : https://combell.com.enregistrement.arnaque.com au lieu de https://combell.com).
  • La grande urgence : en brandissant cette menace, l’imposteur espère que vous accepterez rapidement son offre sans prêter attention à ce qui est écrit en petits caractères.
  • L’offre d’enregistrement pour plusieurs années : le malfaiteur sait également que vous êtes parfaitement conscient du prix que coûte l’enregistrement d’un domaine. En général, il ne s’agit que de quelques dizaines d’euros, ce qui ne justifie pas vraiment de monter toute une arnaque. D’où son offre dans laquelle il vous propose d’enregistrer le nom de domaine pour plusieurs années – une offre qui lui permettra au final de toucher une somme bien plus élevée.

 

Voici comment protéger votre nom de domaine contre les escroqueries ou le vol :

  • Gardez un œil sur la date d’expiration de vos noms de domaines. Combell vous envoie la demande de paiement à temps, par courrier et par e-mail. De plus, via le pratique panneau de contrôle de Combell, vous pourrez vous-même vérifier jusqu’à quand votre inscription est valable.
  • Pensez à renouveler l’enregistrement de votre domaine à temps. N’attendez pas jusqu’à la dernière minute pour renouveler votre enregistrement. Et pourquoi ne pas le renouveler directement pour une période plus longue, de manière à ce que vous puissiez avoir l’esprit tranquille pendant au moins 5 ans ?
  • Vérifiez auprès de DNS Belgium ou d’un service Whois si les coordonnées de contact de votre/vos domaine(s) sont exactes. Dans le cas contraire, veuillez prendre contact avec le service d’assistance de Combell pour demander la modification de ces coordonnées.
  • Assurez-vous que vous êtes bien mentionné comme étant le propriétaire (« titulaire » ou « détenteur ») de votre nom de domaine. Évitez que votre développeur web ou votre société de marketing utilise son nom comme détenteur de votre nom de domaine. Le détenteur doit être le propriétaire de votre entreprise ou un employé interne de votre entreprise ayant les compétences nécessaires.
  • Pour vos coordonnées, n’utilisez pas une adresse mail gratuite de type Hotmail. En effet, si vous n’utilisez pas cette adresse pendant une longue période, celle-ci sera rendue disponible pour que d’autres puissent l’enregistrer. Un cybersquatteur pourrait ainsi mettre la main sur votre domaine.
  • N’utilisez pas non plus une adresse mail basée sur le nom de domaine même pour vos coordonnées de contact ; préférez-lui une adresse mail externe. Si une personne malintentionnée usurpe votre nom de domaine, elle peut également rediriger vos e-mails vers sa boîte mail…
  • Ne cliquez pas sur les liens contenus dans un e-mail concernant votre nom de domaine si ce message ne provient pas de votre bureau d’enregistrement. Seul votre propre bureau d’enregistrement est habilité à vous envoyer une demande de renouvellement. En cas de doute, contactez votre bureau d’enregistrement.
  • Ajoutez le nom de domaine de votre bureau d’enregistrement aux « expéditeurs approuvés » dans votre filtre anti-spam. Ainsi, vous aurez la certitude de ne rater aucun message important de votre bureau d’enregistrement !
  • Suspectez-vous une tentative d’escroquerie liée à votre nom de domaine ? Informez-en notre service d’assistance, afin qu’il puisse l’examiner et, si nécessaire, alerter les autres clients de Combell. En cas de tentative d’escroquerie liée à votre nom de domaine, vous pouvez également avertir la police via le point de contact de la police ou le point de contact du SPF Économie.

Si vous suivez ces conseils, vous pourrez dormir sur vos deux oreilles : un escroc ne pourra pas vous manipuler facilement, et votre domaine sera à l'abri des pirates informatiques. Avez-vous des questions ou des problèmes à nous soumettre ? Ou avez-vous remarqué quelque chose de suspect ? Contactez nos collaborateurs, qui se feront un plaisir de vous aider !

Découvrez les noms de domaines chez Combell