Arnaques aux noms de domaines : faites très attention !

De nouveaux cas d’entreprises (factices) qui vous poussent à enregistrer votre domaine chez elles avec de faux arguments, ou qui veulent tout bonnement vous arnaquer, ont à nouveau été signalés ! Nous allons observer deux de ces pratiques malhonnêtes de plus près et vous fournir quelques astuces pour protéger votre domaine.

Tentative de fraude au moyen de fausses factures

DNS Belgium a lancé un avertissement concernant une nouvelle forme d’arnaque. Les entreprises reçoivent une « facture » émise par « .be Domein Host », avec une demande de paiement de 98,80 euros pour l’enregistrement d’un domaine. Cette facture n’a PAS été émise par votre bureau d’enregistrement habituel, ni par DNS Belgium, et vous ne devez PAS la payer. Divers éléments de la « facture » montrent d’ailleurs bien qu’il s’agit d’une tentative de fraude : le numéro de téléphone n’est pas raccordé, le numéro de compte bancaire mentionné est celui d’un compte ouvert en Espagne, et il n’est nulle part mentionné de quel domaine il est question ! Un bon conseil : jetez immédiatement cette facture à la poubelle !

Baratin téléphonique

Téléphone escroquerie noms de domaineUne autre pratique malhonnête, que nous avions déjà dénoncée en octobre 2014, consiste à contacter les entreprises par téléphone, prétendument au nom d’une société néerlandaise qui dit avoir reçu l’ordre d’un client d’enregistrer un certain domaine avec l’extension de domaine .eu ou .com. Et, comme par hasard, vous avez ce nom avec l’extension .be ! La société dit alors vouloir vous laisser la chance d’enregistrer cette variante en priorité, mais il faudra pour cela que vous acceptiez de signer un contrat de 10 ans...

Ne vous laissez pas avoir ! La société qui se cache derrière ces arnaques téléphoniques n’est pas un bureau d’enregistrement ordinaire, si bien qu’on doute de sa capacité à effectivement enregistrer votre nom de domaine durant 10 ans...

Les meilleures pratiques : voici comment protéger votre domaine

Votre nom de domaine est exposé à d’autres dangers encore. Les cybersquatteurs guettent constamment ; si vous oubliez de renouveler l’enregistrement de votre domaine, ils sont prêts à immédiatement le faire à votre place. Le vol de domaines est également une pratique courante : au moyen de faux documents, le voleur introduit une demande de transfert du domaine en votre nom, et le (mauvais) tour est joué !

Récupérer votre domaine en cas de perte ou de vol peut prendre beaucoup de temps et vous coûter beaucoup d’argent. Et puisque votre nom de domaine est ce que vous avez de plus précieux dans le monde numérique, voici quelques astuces qui vous permettront de mieux le protéger :

  • Gardez bien à l’œil la date d’expiration de votre nom de domaine. Combell vous envoie toujours une demande de paiement à temps, par poste et par e-mail. De plus, via le pratique panneau de contrôle MyCombell, vous pouvez très aisément gérer vos noms de domaines.
  • Vérifiez sur DNS Belgium ou n’importe quel service whois si les informations de contact liées à vos domaines sont correctes. Évitez que les coordonnées d’un développeur web ou d’une société de marketing externe soient mentionnées en tant que propriétaire du nom de domaine. Le propriétaire du nom de domaine doit être le propriétaire même de votre entreprise ou un collaborateur interne de votre entreprise qui possède les compétences nécessaires.
  • Dans les coordonnées de contact, n’utilisez pas une adresse mail gratuite proposée par des services tels que Hotmail. Si cela fait longtemps que vous n’avez plus utilisé ce compte gratuit, l’adresse sera supprimée. Le cybersquatteur pourra alors enregistrer votre adresse mail et s’emparer de votre domaine.
  • Ne cliquez pas sur des liens contenus dans des e-mails concernant votre nom de domaine qui n’ont pas été envoyés par votre bureau d’enregistrement. Seul votre bureau d’enregistrement vous enverra des demandes de renouvellement. En cas de doute, contactez votre bureau d’enregistrement.
  • Ajoutez le nom de domaine de votre bureau d’enregistrement aux « expéditeurs de confiance » dans votre filtre anti-spam. Ainsi, vous aurez la certitude de ne rater aucun mail important envoyé par votre bureau d’enregistrement !
  • Renouvelez l’enregistrement de votre domaine à temps. N’attendez pas le dernier moment pour le faire. D’ailleurs, pourquoi ne pas immédiatement enregistrer votre nom de domaine pour une période plus longue, de manière à pouvoir être tranquille pendant 5 ans, par exemple ?

Si vous suivez ces astuces, vous pourrez dormir sur vos deux oreilles : votre domaine ne tombera pas aux mains des cybersquatteurs. Si vous avez des questions, des problèmes, ou que quelque chose vous semble suspect, n’hésitez pas à contacter nos collaborateurs, qui se feront une joie de vous aider !