Astuces pratiques pour choisir un bon nom de domaine

DomeinnaamregistrerenVous voulez vous lancer sur Internet ? Dans ce cas, il est indispensable d’avoir un bon nom de domaine. Mais comment le choisir ? Et quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous ? Voici quelques astuces…

1. Revoyez votre plan d’affaires

Devoir choisir un nom de domaine, c’est exactement comme quand vous avez dû choisir le nom de votre entreprise lors de sa création. Lors de l’élaboration de votre plan d’affaires, vous aviez très certainement déjà réfléchi à diverses questions : Quel type d’entreprise vais-je créer ? Quels produits vais-je fabriquer ou vendre ? Quels services vais-je fournir ? Quel est mon public cible ? Vais-je m’adresser au marché local (quartier, ville, pays) ou international ? Vais-je imaginer un nom de marque séparé pour mon produit/service ou vais-je tout simplement utiliser mon propre nom ? Les réponses à ces questions vous mettent en même temps sur la bonne voie pour le choix d’un nom de domaine.

2. Nom de domaine : marque, générique ou les deux

Si lors de la création de votre entreprise vous aviez imaginé votre propre marque, les choses sont très simples : votre marque deviendra votre nom de domaine, du moins si vous avez fait suffisamment de recherches lors du choix du nom de votre marque et qu’il n’y a pas une autre entreprise qui porte exactement le même nom en Belgique ou ailleurs.

Vous pouvez cependant aussi opter pour un nom de domaine générique, un terme général qui est en rapport avec votre produit ou service. Plus le terme est générique, plus vos clients potentiels auront facile à retenir le nom. Le fruiticulteur Lambert peut p. ex. enregistrer « lapetitepomme.be » ou « fruitssains.be ».

Et pourquoi pas combiner les deux ? Si Lambert.be a déjà été enregistré par un autre descendant de la lignée des Lambert, le fruiticulteur peut toujours opter pour FruitsLambert.be ou PommesLambert.be.

3. Extension de domaine : locale ou internationale

L’extension de domaine ou domaine de premier niveau, c’est-à-dire la partie du nom de domaine qui se situe après le point (par exemple .com ou .be), est également d’une importance capitale. Ici, vous avez le choix entre un domaine national de premier niveau (ccTLD), comme .BE, .NL ou .FR, et un TLD générique (gTLD), comme .COM, .INFO ou .BIZ. En optant pour un ccTLD, vous indiquez clairement le pays dans lequel votre entreprise est établie et le marché auquel vous vous adressez – le marché local donc. Avec un gTLD comme .COM, vous donnez à votre entreprise une identité plus internationale, mais aussi plus anonyme. Mais il y a encore une solution intermédiaire : l’extension de domaine .EU, avec laquelle vous indiquez que vous vous adressez à l’entièreté du marché européen.

4. Les nouveaux domaines génériques de premier niveau : un océan de possibilités

Bientôt, vous aurez en outre la possibilité de choisir parmi plus de mille nouveaux gTLD. Ainsi, vous pourrez non seulement choisir le nom de domaine de vos rêves avec plus de facilité et à un prix bien plus intéressant, mais avec cette extension, vous pourrez en plus mettre l’accent sur votre identité.

Avec une extension comme .LAW, .SURGERY, .VET, .DOCTOR et .EXPERT, vous pourrez faire référence à la profession que vous exercez : avocat, chirurgien, vétérinaire, médecin, expert. Le produit que vous vendez aura une dimension supplémentaire grâce à .NOW, .FUN et .SEXY, mais .HALAL et .KOSHER sont également possibles. Désaltérer les assoiffés et nourrir les affamés deviendra facile avec les extensions telles que .MENU, .BAR, .CAFE, .REST et .FOOD.

Avec les nouveaux gTLD, vous bénéficiez également de nouvelles options géographiques. Dorénavant, à côté du .BE, vous pourrez également enregistrer un nom de domaine .VLAANDEREN ou .BRUSSELS. Gand, qui est petit à petit devenue la Silicon Valley des applications mobiles, sera la première ville de Belgique à lancer son propre gTLD (.GENT).

Les possibilités sont énormes. Le plus important est que vous sachiez ce qui existe, et que vous fassiez ensuite votre choix. Combell a dressé et publié un pratique aperçu de toutes les nouvelles extensions de domaines disponibles.

5. Les hacks

Pour conclure, il y a aussi les noms de domaines malins, les « hacks ». En utilisant une combinaison domaine + extension intelligente, vous pourrez obtenir des noms de domaines courts et efficaces. Parmi les exemples célèbres, nous pouvons p. ex. citer Pla.net, Del.icio.us, blo.gs, love.me, bit.ly et goo.gl. Pour vous aider à imaginer de telles combinaisons, Combell a créé une liste complète de toutes les extensions possibles. Sur ce site, vous pourrez peut-être vous inspirer à trouver de sympathiques hacks.

6. Les conseils en or de tanteir.ma

  • Plus le nom de domaine est court, moins l’utilisateur doit taper, et mieux ce sera
  • Utilisez votre marque ou nom de famille, si nécessaire en combinaison avec un terme générique (fruitsLambert.be).
  • Une phrase est également une possibilité (lespommessontsaines.be), mais évitez toutefois les phrases trop longues
  • L’utilisation de majuscules dans votre communication favorise la lisibilité (LesPommesSontSaines.be)
  • Vérifiez bien si de telles phrases ne sont pas ambiguës. (sans les majuscules, PenIsland.com, OddsExtractor.com, WhoRepresents.com, PowerGenItalia.com, ExpertsExchange.com ont p. ex. une toute autre signification !)
  • Faites le test du spot radio : le nom de domaine est-il bien compréhensible pour l’auditeur, sans devoir être épelé ?
  • Évitez les traits d’union dans le nom de domaine. Sans quoi, dans le spot radio, Pommes-Lambert devrait être lu « Pommes, trait d’union, Lambert ».
  • Choisissez l’extension de domaine en tenant compte de votre identité, de votre situation géographique et de votre groupe cible.
  • N’hésitez pas à choisir un des nouveaux gTLD ; les domaines qui sonnent bien à l’oreille peuvent actuellement être enregistrés pour une bouchée de pain.
  • Évitez les extensions de domaines gratuites comme .TK – elles peuvent saper votre professionnalisme.
  • N’utilisez aucune marque (déposée ou non) dans vos noms de domaines si cette marque ne vous appartient pas.