IaaS, PaaS, SaaS ou BaaS ? C’est vous qui voyez !

Tim TerreurSur son profil LinkedIn, notre collègue Tim a rédigé un article au sujet des questions fréquemment posées sur le cloud. Dans cet article, il examine tous les modèles 'as a service' :

Les gens qui travaillent dans le secteur de l’informatique ont généralement cette fâcheuse habitude que, très honnêtement, il m’arrive parfois aussi d’avoir : dans une conversation professionnelle, on aime bien lancer des termes informatiques qui sont d’une banalité déconcertante pour les technophiles, tandis que de nombreux utilisateurs finaux ont énormément de mal à s’y retrouver dans cette jungle d’ordinateurs, serveurs, etc.

À l’ère du numérique, comment diable peuvent-ils donc savoir quels choix sur le plan informatique sont intéressants pour leur business si tous les termes utilisés dans ce contexte se résument à toute une série d’acronymes anglais, qui même lorsqu’ils sont écrits en toutes lettres restent totalement incompréhensibles ?

Dans le secteur du Cloud, on rencontre en effet toutes sortes d’acronymes qui ont une signification bien spécifique, mais qui méritent toutefois quelques mots d’explication. IaaS, PaaS, Saas, BaaS… tous font partie de la famille du Cloud, mais ils comportent toutefois d’importantes différences.

iaas saas paas

As-a-Service

La première chose qui saute aux yeux, c’est que chacun de ces termes se termine par « aaS », qui signifie « as a Service ». Cela implique qu’en tant que client, vous pouvez vous attendre à un certain niveau de service.

La principale différence réside dans l’étendue de ce service, ainsi que dans le budget que vous ou votre entreprise devez prévoir, vous-même ou via un partenaire, pour obtenir une solution efficace à votre problème informatique. Ce problème peut être un simple besoin d’une solution de messagerie électronique, mais il est également possible que vous vouliez faciliter le travail à domicile ou que vous n’ayez plus envie de vous-même vous charger de la gestion d’un environnement.

IaaS (Infrastructure as a Service)

Si votre organisation dispose de son propre environnement, mais que, pour une raison quelconque, vous ne voulez pas vous-même fournir la couche physique (serveurs, centre de données, climatisation, électricité, salle de serveurs), on parle d’IaaS. Avec l’Infrastructure as a service, vous continuez à vous charger vous-même de la gestion (complète ou partielle) et êtes responsable de la mise en œuvre du côté applicatif de votre environnement.

IaaS

Le fournisseur de services qui vous propose la plateforme IaaS vous offre des garanties au niveau de la disponibilité de service, la plupart du temps au moyen d’un contrat de niveau de service (CNS). Ce document décrit la nature de service auquel vous pouvez vous attendre de la part de votre fournisseur.

Vous ne devez pas non plus vous inquiéter au sujet du remplacement ou de l’ajout de disques durs, du renouvellement de logiciels, de la configuration de serveurs, etc. Souvent, on considère l’IaaS comme étant un environnement « non infogéré », du fait que le fournisseur de services garantit la mise à disposition des équipements, mais ne propose pas de services infogérés en plus du matériel.

PaaS (Platform as a Service)

Avec le PaaS, le fournisseur de services prendra davantage de responsabilités à sa charge. Il fournira non seulement la couche IaaS, mais proposera également le système d’exploitation (Windows, Linux), ainsi qu’éventuellement du middleware (p. ex. IIS, .NET, Apache, MySQL...) et un service de sauvegarde dans un modèle de service. Les serveurs de bases de données, serveurs web, contrôleurs de domaines (qui régulent la gestion des utilisateurs au sein des domaines Windows) et autres sont préparés de façon professionnelle, configurés selon les meilleures pratiques, maintenus à jour, et une assistance est également fournie en continu pour assurer leur bon fonctionnement.

PaaS

Une configuration PaaS s’avère par exemple très utile si vous êtes un développeur (web), car elle vous permet de rapidement disposer d’un environnement pour pouvoir développer, tester & déployer. Ce type de configuration représente également une bonne solution pour les PME qui utilisent des applications client/serveur classiques telles que des PGI, des logiciels de comptabilité ou autres.

SaaS (Software as a Service)

La forme de Cloud la plus courante est le SaaS, qui consiste à proposer un pack logiciel complet dans le Cloud. Le modèle SaaS est une solution proposée sous forme logicielle, qui répond généralement aux besoins d’un utilisateur final. Ce dernier ne doit pas se soucier de quelque forme de connaissance technique qui soit et a à sa disposition un logiciel complet, qui simplifie ses tâches quotidiennes ou l’aide à les exécuter.

SaaS

Toutes les responsabilités ayant trait au fonctionnement du produit incombent au fournisseur et comprennent IaaS, PaaS, ainsi que le développement et la fourniture d’une application dans le Cloud.

Quelques exemples typiques :

  • Office 365Office365, qui – comme vous le savez tous – comprend Word, Excel, PowerPoint, etc.
  • Un système GRC comme Teamleader
  • Docusign, qui vous permet de signer des documents par voie électronique
  • Slack, conçu pour partager des informations sur le lieu de travail

Chez Combell, nous sommes généralement un fournisseur IaaS ou PaaS, et vous aidons à développer votre solutions SaaS. Voici quelques études de cas de clients qui peuvent vous donner une idée de tout ce que vous pouvez trouver sur nos plateformes :

  • ScriptBook prédit si un script d’Hollywood a des chances de devenir un film à succès
  • Quality Guard surveille le refroidissement et d’autres systèmes dans votre boulangerie, boucherie ou restaurant, de manière à pouvoir garantir la sécurité alimentaire
  • Sportslink a vu le jour en tant que thèse : une plateforme en ligne via laquelle les gens peuvent trouver le club de sport qui leur convient le mieux

Les possibilités sont infinies et ne sont en fait limitées que par votre potentiel créatif. Qui sait, peut-être trouverez-vous le prochain concept génial à proposer en tant que SaaS ?

Euh… et BaaS ?

Celui-ci ne fait pas véritablement partie des modèles officiels, mais certains fournisseurs proposent aussi le Backup as a service. C’est en tout cas ce que fait Combell ! Pour conclure, je tiens également à vous faire découvrir la page « aaS » que propose Wikipédia. Ainsi, vous pourrez vous aussi jongler avec quelques termes « techniques » au cours de votre prochaine conversation concernant le Cloud !

Si vous avez des questions pressantes ou des remarques, n’hésitez pas à me contacter. Je suis toujours à votre disposition.

Plus d’infos sur l’hébergement infogéré chez Combell