En quoi le cloud computing peut-il vous être utile ?

De nos jours, le cloud computing est sur toutes les lèvres. Tout comme les services "as a Service", qui sont offerts dans le cloud : logiciels, applications et infrastructures en tant que services. Mais de quoi s'agit-il au juste ? Et est-ce que tout cela pourrait vous être utile, à vous et à votre entreprise ? Laissez-nous vous présenter toutes les facettes du cloud computing !

Téléchargez notre livre numérique gratuit "Cloud Public vs Cloud Privé"

 

Les avantages du cloud computing

Les avantages du cloud computingDans le terme "Cloud computing", "cloud" (nuage en français) désigne un réseau de serveurs. Pour faire simple : au lieu de travailler sur votre propre ordinateur, vous travaillez via Internet (ou tout autre réseau) sur des serveurs qui se trouvent ailleurs. Le terme "cloud" trouve son origine dans les demandes de brevets déposées dans les années 1990 – demandes où Internet était représenté comme un nuage ("cloud" en anglais).

Le cloud computing présente de nombreux avantages. L'infrastructure sur laquelle vous travaillez est toujours accessible, tout comme la plateforme et l'application, où que vous soyez, et quel que soit l'appareil que vous utilisez (smartphone, tablette, ordinateur de bureau...). De plus, le cloud computing offre une grande extensibilité, ce qui signifie que l'infrastructure peut être agrandie ou réduite selon les besoins. Dernier point, mais non des moindres : votre entreprise n'a plus à assurer la maintenance de l'infrastructure, puisque c'est le fournisseur de services cloud qui prend le relais.

Le cloud computing rend de nombreuses tâches informatiques plus efficaces et plus simples. Songez par exemple aux points suivants :

  • Analyse d’énormes quantités de données (big data)
  • La reprise après sinistre, qui permet à une entreprise de reprendre rapidement ses activités après avoir été confrontée à un sinistre, grâce aux données stockées dans le cloud et à la duplication de l’ensemble de son système sur un serveur virtuel
  • Les systèmes de sauvegarde et de récupération des données dans le cloud sont indispensables pour toute entreprise, et encore plus maintenant que les rançongiciels sont de plus en plus courants

Souhaitez-vous en savoir plus sur les avantages et les inconvénients du cloud computing afin de déterminer si le cloud peut vous être utile ? Dans cet article, nous examinons de manière détaillée tous les aspects positifs et négatifs : Avantages et inconvénients du cloud computing (en anglais).

 

Le cloud computing ouvre la voie aux services cloud

Services de cloud computingIl est donc tout à fait logique que de plus en plus d'entreprises se tournent vers le cloud computing. Et il peut alors s'agir d'un cloud privé, public ou d'une combinaison des deux (hybride).

Mais le cloud computing, c'est bien plus que de simples serveurs qui "flottent" quelque part dans le cloud. Ces serveurs ont en effet des besoins en matière de maintenance, de surveillance, de sécurité, etc. Et pour le serveur, il vous faut également un système d'exploitation, sans parler des différents logiciels qui sont indispensables pour que vous puissiez vous mettre au travail. Tout cela a donc entraîné la multiplication des aspects informatiques proposés "as a service".

Là encore, le grand avantage réside dans le fait que ces services rendent le matériel et les logiciels accessibles à tout moment, en tout lieu et depuis n'importe quel appareil. De plus, le service informatique interne est ainsi déchargé de la maintenance – non seulement du matériel, mais aussi des logiciels. Il s'agit en effet d'un système centralisé, qui permet d'éviter de perdre des heures à mettre à jour chaque appareil.

N'allez pas croire que le cloud computing et les services associés sont uniquement réservés aux grandes entreprises. Les PME sont en effet de plus en plus nombreuses à y avoir recours, et dans votre vie quotidienne aussi, il y a très probablement des services de cloud computing qui vous sont devenus peu à peu indispensables.

Nous allons donc examiner de plus près certains aspects informatiques qui sont proposés "as a Service", et qui pourraient également être utiles à votre entreprise.

 

Infrastructure as a Service (IaaS)

IaaS cloud computingLe stockage dans le cloud, comme Dropbox, Google Drive ou OneDrive de Microsoft. Vous conservez vos documents et autres fichiers en toute sécurité dans le cloud, et pouvez y accéder depuis chacun de vos appareils, où que vous soyez, via une application ou votre navigateur.

Dans ce cas, vous louez une infrastructure informatique de base via Internet, avec des serveurs et des machines virtuelles, de l'espace de stockage, des réseaux et des systèmes d'exploitation. Cette solution est idéale pour les jeunes entreprises, car elle leur évite de devoir investir des sommes considérables dans les infrastructures. Mais les entreprises en pleine expansion peuvent elles aussi opter pour cette solution, car elle leur offre la possibilité d'agrandir ou réduire les infrastructures avec grande facilité. Les pics de trafic peuvent également être gérés comme il se doit lorsque cela est nécessaire.

Il ne fait aucun doute que – sans le savoir, peut-être – vous utilisez régulièrement des services IaaS :

L'hébergement cloud comme l'hébergement cloud de Combell. Votre site web ou application n'est pas hébergé(e) sur votre propre serveur, mais chez un hébergeur. Vous n'avez besoin d'aucune connaissance technique pour faire tourner le serveur, puisque c'est votre fournisseur qui s'en charge. Et avec un hébergement infogéré tel que celui qu'offre Combell, vous n'avez plus à vous soucier de l'infrastructure, ce qui vous permet de vous concentrer sur votre propre application. L'extensibilité est très importante dans ce contexte, car si votre business prospère, l'infrastructure peut être agrandie sur-le-champ.

Voici deux exemples de clients de Combell qui hébergent leur application dans le cloud de Combell : Quality Guard et Yesplan (en anglais)  (pour en savoir plus sur de telles applications, n'hésitez pas à consulter les études de cas des clients de Combell).

Les plateformes de streaming en ligne comme Netflix, Sling, Hulu et Amazon. En raison de leur caractère "à la demande", ces services peuvent connaître d'importants pics d'utilisation. En passant des centres de données en interne au cloud, elles peuvent élargir leur clientèle sans avoir à investir sans cesse dans de nouvelles infrastructures.

Des chatbots tels que Siri, Alexa et Google Assistant. Ces assistants virtuels sont extrêmement pratiques. Mais eux non plus ne peuvent pas se passer du cloud. Grâce à la puissance de calcul extensible du cloud, les informations vous concernant sont stockées, de sorte que les robots puissent vous proposer une expérience client personnalisée et adaptée au contexte. Le fonctionnement de ces chatbots repose sur une combinaison d'apprentissage profond et de réseaux neuronaux artificiels, le tout relié à un système de stockage dans le cloud.

 

Container as a Service (CaaS)

Le CaaS est en fait un sous-ensemble de l'IaaS, et se situe à mi-chemin entre l'IaaS et le PaaS. Les environnements IaaS sont basés sur des machines virtuelles (MV), tandis que les environnements CaaS utilisent des conteneurs comme source de base.

Un conteneur ("container") est une entité logicielle standard, dans laquelle sont regroupés l'ensemble du code et tout ce qui va avec pour faire fonctionner une application. Un tel conteneur peut être démarré très rapidement, et peut être facilement déplacé d'un environnement informatique à un autre. Avec ce modèle de services cloud, vous pouvez télécharger, organiser, démarrer, arrêter, redimensionner et gérer des conteneurs, des applications et des grappes.

 

Le cloud computing et les services qui y sont associés vous permettent de créer votre propre entreprise en un rien de temps, sans devoir investir des sommes importantes !

 

Platform as a Service (PaaS)

Sur la base d'un modèle IaaS, un fournisseur ajoute des services supplémentaires basés sur le cloud. En tant que développeur, vous pouvez ainsi facilement créer et implémenter des applications dans l'environnement de votre choix.

Plusieurs clients de Combell ont recours aux services IaaS de Combell pour le développement de leur propre application qu'ils proposent comme plateforme. Exemple : SiteManager, un client de Combell, propose son application en tant que solution PaaS, basée sur l'infrastructure de Combell (pour en savoir plus sur de telles applications, n'hésitez pas à consulter les études de cas des clients de Combell).

 

Software as a Service (SaaS)

Le logiciel ne se trouve pas sur votre ordinateur ou sur le réseau de votre entreprise, mais bien dans le cloud. Vous souscrivez un abonnement au logiciel, et le fournisseur de services cloud se charge de l'hébergement et de toute l'infrastructure informatique, y compris la maintenance et la sécurité.

Une fois de plus, les coûts de démarrage sont moins élevés : vous ne devez pas acheter le logiciel, mais bien le louer via une formule d'abonnement. De plus, le logiciel est toujours à jour, sans qu'il soit nécessaire d'acheter ou d'installer de nouvelles versions. Et si vous n'êtes pas satisfait de votre logiciel de départ, vous pouvez tout simplement passer à un autre logiciel. Ces services couvrent différents domaines :

  • Communication, comme Skype ou Whatsapp. Ces services cloud combinent de nombreux outils (e-mail, agenda, voix, chat, vidéoconférence...). Et chacun propose sa "communication en tant que service" via le cloud, où il stocke également les données générées.
  • Productivité, comme Google Docs et Microsoft 365 (Office 365). Les documents sont stockés dans le cloud, et les outils sont disponibles sur n'importe quel ordinateur via le cloud. Non seulement vous disposerez immédiatement de tous vos documents, mais cela facilitera aussi grandement la collaboration sur ces mêmes documents. Pour en savoir plus sur les nombreux avantages de Microsoft 365 chez Combell, jetez un coup d'œil à notre article intitulé "7 raisons d'opter pour Microsoft 365".
  • Outils de gestion d'entreprise, comme Salesforce. Il suffit de commander ces outils de gestion et d'y intégrer vos données. C'est ainsi que les outils de gestion de la relation client (GRC) et les progiciels de gestion intégrés (PGI) sont désormais accessibles à toutes les équipes commerciales, où qu'elles se trouvent, grâce au cloud.

 

Desktop as a Service

Et pourquoi ne pas transférer l'entièreté de votre ordinateur dans le cloud ? C'est-à-dire pas uniquement vos documents, mais aussi tous vos propres programmes ? Vous pourriez ainsi travailler dans l'environnement auquel vous êtes habitué, où que vous vous trouviez. Il vous suffit pour cela de vous connecter à votre compte sécurisé, et le tour est joué ! En outre, avec les packs "Online Desktop de Combell", votre ordinateur virtuel est mieux protégé que l'ordinateur que vous utilisez chez vous ou à votre bureau : Combell se charge en effet du pare-feu, de l'antivirus le plus récent, mais aussi des sauvegardes automatiques.

Bref, le cloud computing et les services qui y sont associés vous permettent de créer votre propre entreprise en un rien de temps, sans devoir investir des sommes colossales ! Louez votre infrastructure informatique en tant que service, grâce à quoi vous n'aurez pas à vous soucier de la maintenance, ni à supporter des coûts élevés. Si vous souhaitez gérer votre courrier électronique ou avez besoin d'une base de données de vos clients, ne vous inquiétez pas ! Grâce à Microsoft 365 et Salesforce as-a-service, vous pourrez vous mettre au travail immédiatement. Et si vous avez une idée pour une application que vous souhaitez proposer via le cloud, cela est également possible, grâce à un service Infrastructure-as-a-Service tel que l'hébergement infogéré de Combell.

Pour en savoir plus sur le FaaS, le dernier modèle "as a Service" : Function-as-a-Service : le tour de passe-passe qui fait disparaître votre infrastructure (en anglais)

 

Petit lexique du cloud computing

Nouvelles formes de cloud computing

Guide en termes de cloud computingDes tendances se dessinent également dans le domaine du cloud computing. Comme la dématérialisation progressive de l'infrastructure sous-jacente, qui fait de plus en plus souvent place au "cloud". Parmi les nouvelles formes de cloud computing qui sont ainsi nées, citons celles-ci :

  • Serverless computing : un modèle informatique dans le cadre duquel le fournisseur de services cloud fournit et gère les serveurs. Les développeurs peuvent ainsi consacrer davantage de temps à la création de leurs applications et moins à la gestion de l'infrastructure.
  • Elastic computing : la possibilité d'augmenter et de réduire les ressources de traitement, de mémoire et de stockage en fonction de la demande, sans avoir à se soucier de la gestion de ces ressources, ni des aspects techniques lors des pics de trafic.
  • Vertical Cloud Computing : l'optimisation du cloud computing et des services cloud pour une application ou une industrie verticale particulière.

 

Caractéristiques du cloud computing

La dématérialisation de l'infrastructure permet de partager des environnements cloud ou de faire passer des applications d'un cloud à l'autre. En général, vous bénéficiez donc d'une plus grande flexibilité. Le cloud computing devient davantage "lean & mean" :

  • Multi-tenant : terme utilisé pour décrire le fait que plusieurs utilisateurs utilisent le même cloud public
  • Virtualisation : création d'une version virtuelle, et par conséquent non physique, d'un environnement informatique, comprenant le matériel, le système d'exploitation, les équipements de stockage, etc.
  • Cloud portability : possibilité de transférer des applications et les données qui y sont associées d'un fournisseur cloud à un autre, ou d'un cloud public à un cloud privé et inversement.

 

Techniques utilisées dans le cadre du cloud computing

Cette flexibilité ouvre la voie à de nouvelles techniques telles que le "cloud bursting". Mais en même temps, une bonne préparation en vue de la transition vers le cloud demeure indispensable.

  • Cloud enablement : la mise à disposition d'un ou plusieurs services et d'une ou plusieurs infrastructures en vue de créer un environnement cloud.
  • Cloud bursting : une configuration mise en place entre un cloud privé et un cloud public. Lorsque 100 % de la capacité d'une ressource est utilisée dans le cloud privé, le trafic excédentaire est redirigé vers le cloud public via le cloud bursting.
  • Cloud provisioning : le déploiement de la stratégie de cloud computing par une entreprise. En général, la première étape consiste à déterminer quelles applications et quels services seront disponibles dans le cloud public, et lesquels resteront sur site, protégés par un pare-feu, ou dans le cloud privé. Cela comprend également le développement des processus d'accès aux applications et services dans le cloud, ainsi qu'un système d'audit et de surveillance des personnes qui ont accès à ces ressources et qui les utilisent.

 

Les composants d'une solution cloud

Un réseau de clouds se compose d'un certain nombre d'éléments différents, tels que le réseau, l'espace de stockage, les serveurs, la virtualisation, le système d'exploitation, les intergiciels, le runtime, les données et les applications. Voici quelques précisions concernant certains de ces éléments :

  • Grilles informatiques : groupes d'ordinateurs en réseau, qui combinent leurs ressources pour accomplir des tâches complexes, telles que la gestion et l'analyse d'énormes quantités de données. Le cloud computing vous permet de constituer des grilles informatiques pour une durée et un objectif spécifiques, et de ne payer que pour ce que vous utilisez réellement.
  • Intergiciels : logiciel qui se trouve entre un système d'exploitation et les applications qui y tournent. Il permet la communication et la gestion des données dans des applications distribuées, telles que les applications basées sur le cloud. Cela permet, par exemple, d'accéder aux données d'une base de données via une autre base de données. Les serveurs web, les serveurs d'applications et les systèmes de gestion de contenu sont des exemples d'intergiciels.

 

Cloud computing : un avenir prometteur

Les derniers chiffres de SRGResearch le confirment : le nombre de services et de solutions cloud ne cessera d'augmenter à l'avenir. Les fournisseurs ont investi des sommes considérables dans l'infrastructure cloud au cours de cette dernière décennie, passant de presque rien à près de 100 milliards de dollars.

D'autre part, les dépenses en matériel et en logiciels des centres de données ont stagné, étant donné qu'ils proposent un plus grand nombre de solutions cloud. De 2009 à 2019, le montant annuel dépensé pour les centres de données a augmenté de 4 %, tandis que celui des services cloud – IaaS, PaaS et le cloud privé hébergé inclus – a augmenté de 45 %. Rien qu'en 2019, le cloud a progressé de 40 %. Forbes a fait savoir qu'à l'heure actuelle, environ 23 % des charges de travail informatiques sont concentrées dans des clouds publics tels que ceux de Combell. Et d'après les prévisions, ce pourcentage devrait atteindre minimum 43 % d'ici trois ans.

Pensez-vous que le moment est venu de faire le grand saut et de lancer votre entreprise en tirant parti des avantages du cloud ? Si vous souhaitez effectuer la migration de votre entreprise vers le cloud et alléger la charge de travail de votre département informatique, jetez un coup d'œil à notre gamme de services infogérés. Ou contactez nos experts pour toute question spécifique : nos consultants en informatique spécialistes du cloud se feront un plaisir de vous guider !

Contactez nos spécialistes du cloud