Un hébergement de qualité commence dès le centre de données

Lees in het Nederlands - Read in English

Le fait d’opter pour un hébergeur de piètre qualité dans le but d’économiser quelques euros a déjà coûté cher à diverses entreprises. Un hébergement digne de ce nom requiert en effet un centre de données dernier cri qui est capable d’offrir des garanties au niveau de la disponibilité et de la sécurité. Mais à quoi devez-vous faire attention lorsque vous choisissez un centre de données ?

Sécurisation de l’espace

Les centres de données de Combell peuvent servir d’exemples de salles de serveurs soigneusement aménagées. Dans un article paru sur Bloovi.be, vous avez déjà pu découvrir les particularités des mesures de sécurité que Combell met en œuvre dans ses centres de données. Il y a notamment le dispositif de sécurité qui empêche l’accès aux intrus, grâce au sas de sécurité qui n’autorise le passage qu’à une seule personne à la fois. Mais il y a aussi la sécurité virtuelle : les attaques DDoS sont contrées grâce à l’importante bande passante mise à disposition par le centre de données.

Système de double plafond avec sécurité incendie dans le centre des données

On a pratiquement pensé à tout. Un système de double plafond a pour but de protéger les salles de serveurs des dégâts pouvant être causés par les éventuelles tempêtes ou les fuites au niveau de la toiture. Côté sécurité incendie, on a prévu du gaz Argonite, qui réduit le taux d’oxygène de façon à ce qu’un éventuel incendie s’éteigne de lui-même, et qui permet de ne pas être obligé d’endommager les serveurs en éteignant le feu de façon traditionnelle, au moyen d’eau. Des générateurs diésel, grands comme des moteurs pour bateaux, combinés à des systèmes ASC, peuvent prendre le relais en cas de panne de courant. Vous ne pouvez naturellement jamais prévoir les catastrophes ou les calamités, mais vous pouvez par contre veiller à y être préparé le mieux possible de façon à pouvoir limiter les dégâts, n’est-ce pas ?

Installations dernier cri

Minkels Cold Corridor dans le centre des donnéesChez Combell, les espaces dans lesquels les serveurs se trouvent sont parfaitement agencés. Mais les installations mêmes ont également été mises au point avec le plus grand souci du détail et de la praticité – on peut même dire qu’elles sont exemplaires pour le secteur des centres de données.

Les baies sont agencées de façon réfléchie, selon un ordre pratiquement « militaire ». Il s’agit de baies Minkels de 60 cm de largeur (la taille la plus courante). Tous les espaces dans le centre de données sont équipés d’un Minkels Cold Corridor, qui assure un refroidissement plus efficace.

Dans des centres de données classiques, le refroidissement est souvent assuré depuis un sol perforé, mais cela n’est pas très efficace, tout simplement parce que l’air froid ne monte pas. Dans les Cold Corridor de Minkels, les flux d’air chauds et froids sont entièrement séparés. La partie supérieure entre les rangées opposées d’armoires dans la partie froide est en effet couverte de panneaux vitrés. Les extrémités de la partie froide sont en outre fermées par des portes coulissantes, de manière à ce que l’air froid reste à l’intérieur. De plus, toutes les baies sont dotées de jupes latérales et de panneaux-cache entre les appareils, de façon à ce que l’air puisse circuler correctement au travers de l’appareil.

Le câblage structuré dans le centre des donnéesLe câblage structuré, avec une utilisation logique des couleurs, un étiquetage précis, des câbles adéquats et le placement judicieux des prises de courant, forme la base d’un environnement stable – de la même manière dont les fondations d’un bâtiment soutiennent l’entièreté de la construction. Chez Combell, on utilise 4 couleurs de câbles différentes : rouge pour les liaisons d’accès, jaune pour les liaisons de stockage, bleu pour les liaisons de gestion/console et orange pour liaisons montantes.

Les câbles partent dès le milieu du rack dans le centre des donnéesDeux faisceaux distincts de chaque couleur sont créés dans la baie, dont un part vers la moitié supérieure de la baie et l’autre vers la moitié inférieure. Et ce, parce que nous avons choisi d’installer les commutateurs au milieu de la baie. S’ils étaient installés dans la partie supérieure, il y aurait en effet de plus fortes chances qu’il y ait trop de câbles dans la partie supérieure de la baie. De plus, les commutateurs ne seraient presque plus visibles – et ne parlons même pas des problèmes que cela entraînerait s’il fallait les changer en cas de défaillance matérielle.

Le câblage est effectué à la réception des baies. Nous utilisons des câbles UTP les plus courts possibles pour éviter que des câbles superflus soient dans le chemin. Par défaut, il y a quatre longueurs par couleur : 1 m ; 1,5 m ; 2 m et 3 m.

Intelligent rack v3.0b : bien vu !

Chez Combell, nous apprécions énormément l’équipe fixe, qui connaît les installations sur le bout des doigts et qui veille jour après jour à la qualité. Cette équipe nous permet en effet d’offrir un service toujours plus performant. Récemment, elle a notamment conçu un nouveau type de baie, que nous avons baptisé Intelligent rack v3.0b. Sa particularité réside dans le fait que les commutateurs se trouvent à l’avant de la baie. Cela signifie que le câblage doit être effectué à l’avance, et que les câbles doivent être étiquetés sur le côté du serveur. Mais ce travail supplémentaire porte ses fruits, car le fait d’avoir les commutateurs installés à l’avant offre plusieurs avantages, dont les suivants :

  • Les commutateurs à l’avant de la baie dans le centre des donnéesLes commutateurs peuvent être remplacés sans aucun problème
  • Plus aucune confusion n’est possible : il n’est plus nécessaire de suivre les câbles pour savoir à quel port du commutateur un certain serveur est connecté
  • Un serveur peut être installé dans une baie beaucoup plus rapidement, car tout est déjà prêt.

Le fait que les membres de notre équipe aient mal aux doigts après avoir fixé toutes les attaches de câbles velcro ne nous fait pas peur ; c’est notre fierté professionnelle qui prime !

Bref, un bon centre de données se reconnaît immédiatement à l’agencement méthodique des baies et à la bonne organisation du câblage. Le fait de visiter vous-même un centre de données vous permet immédiatement de séparer le bon grain de l’ivraie. Si vous avez la chance de pouvoir visiter le centre de données, n’hésitez pas à le faire !

Comment choisir votre centre de données ?

N’hésitez pas à utiliser cette liste de vérification :

  • Quels Contrats de Niveau de Service le centre de données est-il capable de respecter ?
  • Le centre de données est-il à même d’offrir le niveau de redondance et de disponibilité dont vous avez besoin ?
  • Le centre de données est-il suffisamment équipé (générateurs, systèmes ASC, dispositifs de climatisation…) pour pouvoir rester opérationnel lors d’une panne de courant ou d’autres calamités ?
  • Est-ce que, outre une quantité suffisante d’outils logiciels et matériels permettant d’assurer la sécurité des données, le centre de données offre aussi une sécurisation physique par le biais de systèmes de vidéosurveillance, cartes d’accès électroniques, sas et autres ?
  • Si vous avez la possibilité de visiter le centre de données, faites-le sans hésiter ! Cela vous permettra d’immédiatement séparer le bon grain de l’ivraie. Un centre de données où vous risquez à tout moment de vous briser la nuque en trébuchant dans un fouillis de câbles est à éviter à tout prix !