Thijs Feryn à propos de l’extensibilité de WordPress

WordPress reste le Système de gestion de Contenu le plus utilisé au monde – il fait tourner plus de 27 % des sites web, grands et petits, et ce chiffre ne fait qu’augmenter de jour en jour. La communauté WordPress est de ce fait très active : des séances d’information et ateliers sont régulièrement organisés, tout comme des rencontres et des WordCamp, qui permettent de présenter les toutes dernières évolutions et d’échanger des tas de connaissances.

Les 5 et 6 juin 2016, le premier WordCamp Antwerp a d’ailleurs eu lieu à Anvers, dans les bâtiments de la Karel de Grote Hogeschool. Combell était un des « gold sponsors » de cet événement très réussi. Parmi les nombreux conférenciers, Thijs Feryn, l’évangéliste technologique de Combell, a raconté beaucoup de choses au cours de sa présentation sur l’importance d’une bonne stratégie de mise en cache.

Une mise en cache intelligente

Sous la devise « Don't recompute if the data hasn't changed », il a expliqué comment les performances d’un site web WordPress peuvent être optimisées en mettant des données statiques en cache via Varnish.

Au moyen d’exemples pratiques, il a également montré comment, grâce au Varnish Configuration Language, vous pouvez clairement indiquer quels éléments doivent être mis en cache ou non et comment Varnish doit se comporter vis-à-vis de SSL/TLS et des cookies. L’importance d’un 'Time to Live' adéquat a aussi été évoquée.

Vous pouvez visionner cet exposé très captivant, qui était accompagné d’un diaporama d’illustrations fort amusantes.

Voulez-vous en savoir plus sur Varnish ? Découvrez nos formules d’Hébergement Performance avec Varnish, Redis et Memcached.