Qu’est-ce que Docker et pourquoi voulez-vous l’utiliser dans le cadre de votre travail ?

Docker la forme de conteneur la plus populaireAu cours de ces dernières années, Docker est devenu la référence incontournable dans le domaine de la 'technologie de conteneurisation' (lien en anglais) – une nouvelle façon de conditionner et de déployer des logiciels, souvent créés par l'utilisateur lui-même. Ainsi, vous n'êtes plus obligé de tenir compte du matériel et des paramètres de configuration spécifiques. De plus, vous pouvez exploiter la puissance informatique physiquement disponible de manière beaucoup plus efficace. Cette solution vous semble intéressante ? Notez bien qu'elle exige une méthode de travail complètement différente.

Grâce à l'approche DevOps, nous considérons de plus en plus le développement de logiciels et la gestion des infrastructures comme une seule et même activité. Les paramètres de sécurité, de disponibilité et de performance sont réunis avec votre logiciel dans une seule et même boîte : le conteneur Docker. Le déploiement du logiciel devient ainsi très simple – un peu comme lorsque l'on sert un repas préparé au lieu de devoir à chaque fois cuisiner tous les différents ingrédients ensemble.

 

Pourquoi mettre un logiciel dans un conteneur ?

Lorsque vous créez un logiciel vous-même, vous ne partez jamais vraiment de zéro. Vous vous basez en effet sur des éléments existants, comme le système d'exploitation, les bibliothèques, les pilotes, les plugins, les environnements d'exécution, etc. Sans quoi, il serait impossible de faire fonctionner votre application.

Dans le cadre d'une approche conventionnelle, vous devez d'abord procéder à l'installation – sur votre propre ordinateur, serveur ou serveur virtuel – de toutes les couches au-dessus du système d'exploitation lui-même. Votre application est-elle enfin prête après toutes ces heures de réflexion, de programmation, de tests et d'optimisation ? Dans ce cas, vous pouvez recommencer tout le processus dans l'environnement de production. En résumé, la méthode traditionnelle présente de nombreux inconvénients :

  • Beaucoup de tracas pour rien : L’installation de votre infrastructure et tout ce qui va avec est un travail répétitif, que vous, en tant que développeur de logiciels, préférez ne pas avoir à effectuer. De plus, si vous souhaitez un deuxième ou un troisième serveur, pour des raisons de performances ou de fiabilité, vous devez recommencer tout le travail.
  • Risque d’erreurs : De petites différences de versions entre les environnements de développement, de test et de production peuvent avoir un impact majeur. Ce qui semble toujours fonctionner à la perfection peut donc soudainement poser des problèmes au moment de la mise en ligne.
  • Des ressources limitées : Dans une approche informatique traditionnelle, c’est le matériel qui détermine la rapidité ou la lenteur de votre système. Si vous voulez plus de puissance de calcul, vous devez ajouter des ressources. Vous avez trop de ressources à votre disposition ? Dans ce cas, elles resteront inutilisées. Faites-vous appel à la virtualisation pour regrouper plusieurs serveurs virtuels sur une même infrastructure matérielle ? Dans ce cas, le nombre de systèmes d’exploitation, de bibliothèques et autres sera multiplié, et vous consommerez ainsi toute votre puissance de calcul.

Les conteneurs sont beaucoup plus compacts et ne contiennent que le strict nécessaire. Ils utilisent vos ressources de manière beaucoup plus rationnelle. Vous pouvez enregistrer la configuration souhaitée en tant qu'"image" – une sorte de photo de l'entièreté de l'installation. Vous pouvez ensuite la déployer une fois, trois fois ou même des dizaines de fois. Cela se fait rapidement et facilement, même de manière entièrement automatique avec une plateforme de conteneurs telle que Kubernetes. En regroupant tout ce dont vous avez besoin dans un conteneur, vous éliminez non seulement l'installation manuelle de votre système, mais vous faites également disparaître le risque d'erreur humaine qui va de pair.

 

Comment fonctionne Docker au juste ?

Docker image

Dans votre conteneur Docker, vous pouvez stocker tout ce dont votre application a besoin pour pouvoir fonctionner correctement. Pas moins, mais pas plus non plus. Tous les paramètres sont inclus dans la boîte. Il s'agit d'un mini-système entièrement autonome, qu'il ne vous reste plus qu'à démarrer ou à arrêter.

Tout ce dont votre application n'a pas besoin ne doit pas s'y trouver. Ceci, ainsi que l'utilisation mutuelle des bibliothèques et du système d'exploitation sous-jacents, vous permet d'utiliser vos ressources de manière très efficace.

Construire, conditionner et publier votre logiciel se fait de manière totalement différente avec Docker. Vous pouvez affiner le code et les paramètres de l'infrastructure jusqu'à ce que tout soit totalement conforme à vos souhaits. Ensuite, vous créez une "photo" (image). Tout comme vous pouvez faire plusieurs tirages d'une photo, vous pouvez utiliser l'image dans un ou plusieurs conteneurs. Si vous souhaitez modifier le code ou les paramètres, ne serait-ce que très légèrement, il vous suffit de répéter tout le processus :

  • Fichier Docker : Ce simple fichier texte sert de "plan" et décrit à quoi ressemblera l'"image Docker" que vous souhaitez obtenir.
  • Image Docker : En tant que développeur, vous pouvez souvent vous baser sur une image de base existante, qui contient les outils souhaités. Sur DockerHub, par exemple, vous trouverez un environnement prêt à l'emploi pour Ruby ou NodeJS. Si le résultat vous convient, vous pouvez capturer (build) votre image et la publier.
  • Conteneur Docker : À partir de votre image, standard ou construite par vos soins, vous pouvez lancer (run) un système autonome. Vous pouvez d'ailleurs répéter cette opération autant de fois que vous le souhaitez sans qu'elle soit altérée.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de Docker ?

Installez-vous votre application sur plusieurs serveurs simultanément ? Déployez-vous souvent de nouvelles versions ? Vous avez dans ce cas suffisamment de raisons de passer d'une méthode "traditionnelle" à une méthode "industrielle". Cela exige toutefois une approche différente, typique de la philosophie DevOps. Vous devrez donc prendre un certain temps pour vous y habituer, avant de pouvoir profiter des avantages :

    • Gérable : Tout système dans un conteneur Docker peut être arrêté, démarré et répliqué immédiatement. Si un conteneur se plante, cela n’affectera pas les autres systèmes, même s’ils fonctionnent physiquement ensemble sur la même machine hôte.
    • Extensible et infaillible : Si vous placez plusieurs conteneurs les uns à côté des autres, vous serez en mesure de mieux répartir la charge de trafic en cas de pic soudain. Si vous utilisez également l’orchestration, vous pourrez démarrer des nœuds supplémentaires et redémarrer un système qui s’est planté de manière entièrement automatique.
    • Indépendant de la plateforme : Votre application est-elle dépendante de versions ou de configurations spécifiques ou de services web sur un autre système ? Les interdépendances peuvent transformer une simple mise à niveau du système en un véritable casse-tête, surtout dans le cas d’applications de grande envergure. Avec Docker, vous êtes totalement indépendant du système. Vous pouvez utiliser la version appropriée dans chaque conteneur, de sorte que vous n’ayez pas à tout mettre à jour en même temps.
    • Performant : Docker place chaque conteneur directement sur le système d’exploitation hôte – le seul système d’exploitation. Les conteneurs ont accès au stockage des données mutualisé. Les fichiers utilisés par plusieurs conteneurs ne sont stockés qu’une seule fois. Cela permet de se retrouver avec beaucoup moins d' »overhead ».

Docker fonctionne de manière fondamentalement différente d'une machine virtuelle : cette dernière se présente en fait comme un matériel classique avec des processeurs, de la mémoire et du stockage. Au besoin, vous pouvez au préalable répartir les ressources disponibles entre plusieurs machines virtuelles, et un système d'exploitation complet, avec tous ses composants, tourne alors sur chacune d'entre elles. De plus, un hyperviseur (sous lequel se trouve aussi un système d'exploitation) veille à ce que les machines virtuelles soient parfaitement isolées les unes des autres. Cela vous permet de fragmenter votre capacité informatique en plusieurs petits morceaux. Pour résumer, les machines virtuelles sont moins rigides que des machines dédiées, mais elles sont très gourmandes en ressources et moins flexibles. Selon certaines études, les conteneurs nécessitent jusqu'à cinq fois moins de puissance de calcul (pour la même charge de travail) que la technologie des machines virtuelles.

 

Le principal défi que comporte l'utilisation de Docker est que vous devez être capable de vous débrouiller sur le plan conceptuel et technique. Si vous n'êtes pas un adepte de l'approche DevOps, et que les microservices vous semblent trop compliqués, Docker n'est peut-être pas le meilleur choix que vous puissiez faire en fin de compte.

  • Applications plus anciennes : La plupart des applications plus anciennes ne sont tout simplement pas adaptées à la conteneurisation.
  • Code compact : Un conteneur Docker contient le strict nécessaire. Pour que le contenu du conteneur soit simple et facile à entretenir, beaucoup choisissent de partitionner une application complexe en plusieurs composants fonctionnels distincts, appelés microservices. Si vous ne voulez pas recourir aux microservices ou si vous êtes limité par des choix architecturaux qui ont été opérés dans le passé, les conteneurs ne sont peut-être pas la solution la plus appropriée.
  • Connaissances techniques : L’approche DevOps et les microservices constituent d’excellents choix lors de la création d’une nouvelle application reposant sur une architecture contemporaine. Bien sûr, il faut que vous compreniez ces concepts dans leur intégralité.

 

Combell & Docker

Pensez-vous que les conteneurs puissent devenir un élément clé de votre stratégie informatique ? Croyez-vous que Docker pourrait être un atout pour votre entreprise ? Ou préférez-vous commencer par discuter de votre choix ? Les spécialistes de Combell sont à votre entière disposition ! Ils pourront vous fournir des conseils personnalisés et vous proposer toute une gamme de services de conteneurisation infogérés.

Combell est votre interlocuteur pour tout service d'hébergement performant, assorti de garanties de sécurité et de disponibilité. Grâce à nos services d'infrastructure, vous pouvez vous concentrer davantage sur votre nouvelle application ou votre business en ligne.

Découvrez les services de conteneurisation infogérés de Combell