Google : les nouvelles extensions de domaines ont la même valeur que les .com ou les .org

Google a une fois de plus confirmé qu’au niveau du classement, les nouvelles extensions de domaines ont la même valeur que les classiques .com ou .org. Il n’est cependant pas inconcevable que ces nouvelles extensions de domaines puissent – indirectement – avoir une forte influence sur le classement…

En 2012, Matt Cutts, le grand spécialiste du SEO chez Google, avait clairement dit que les nouvelles extensions de domaines
telles que .guru, .bank, .plumber et autres seraient traitées de la même manière que les « classiques » comme .com ou .org dans les résultats de recherche de Google (SERP ou Search Engine Result Pages). La semaine passée, John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, a tenu ce même discours – de quoi donner encore plus envie d’enregistrer un nom de domaine avec une des nouvelles extensions de domaines !

En résumé, cela signifie que les nouveaux domaines de premier niveau génériques, que nous appellerons – par souci de simplification – « nTLD » auront autant de poids que les gTLD classiques tels que .com ou .org. En d’autres termes, un mot-clé comme 'plumber' ou 'news' comme extension de domaine sera considéré de la même manière qu’un .com ou un .org. Une entreprise qui migre vers une extension de domaine .BRAND sera donc traitée de la même façon que son équivalent .com ou .org dans la manière dont Google explore les URL avec ses robots d’indexation, les indexe ou les classe.

Les nouvelles extensions de domaines géographiques comme .london.berlin ou .gent seront elles aussi traitées de la même manière que les gTLD classiques, et non comme les extensions de domaines géolocales ou les extensions nationales (ccTLD). Si vous voulez insister sur le fait que votre géodomaine s’adresse à une région géographique bien définie, vous devrez – tout comme vous devez le faire pour les extensions de domaines classiques – définir le ciblage géographique vous-même dans la Search Console. Google propose des explications très complètes à ce sujet (1) (2).

 

Ce que Google veut avant tout : de meilleurs résultats de recherche

Nous tenons toutefois à apporter quelques nuances… Car il est possible qu’à terme, les nouvelles extensions de domaines aient tout de même plus de poids au niveau du classement d’un site web. Simplement parce que Google veut constamment offrir de meilleurs résultats de recherche aux internautes. Divers scénarios sont possibles.

  • Google ranking SEOCertains nTLD vous obligent à payer un prix premium pour pouvoir enregistrer un nom de domaine. Un prix plus élevé signifie que l’on tombe sur moins de sites qui diffusent du spam et des logiciels malveillants avec une telle extension de domaine ; les spammeurs et hackers préfèrent en effet utiliser des domaines bon marché, voire gratuits. À terme, certaines extensions de domaines peuvent ainsi obtenir un meilleur classement au niveau de l’indice de confiance.
  • Certaines extensions de domaines telles que .bank ou .archi seront réservées à certaines catégories professionnelles. Il semble donc logique que des domaines portant une telle extension de domaine vérifiée obtiendront de meilleurs résultats dans les SERP.
  • Bien que Google même dise que la présence d’un mot-clé dans le nom de domaine, avant ou après le point, n’a aucune influence sur le classement, ce mot-clé a bel et bien une influence – mais sur l’internaute. Le mot-clé rend en effet le nom de domaine plus clair, et donc plus facile à mémoriser. Cela entraîne un plus grand nombre de visites sur le site web, ce qui permet au site d’obtenir un meilleur positionnement. Cela vaut non seulement pour les extensions de domaines qui font référence à une profession ou une spécialisation (.photography.shoes.plumbing.news…), mais aussi pour les extensions de domaines géolocales telles que .gent, .berlin, .vlaanderen et .brussels.

Le SEO lors du transfert vers un nouveau nom de domaine

Google conseille dans tous le cas d’effectuer le transfert vers un nouveau domaine – qu’il s’agisse d’une extension classique ou d’un nTLD – avec le soin nécessaire, de manière à pouvoir conserver votre positionnement ou votre historique de recherche. À cette fin, Google a mis en ligne des instructions très complètes sur la manière dont vous devez planifier, préparer et suivre le transfert.

La morale de l’histoire ? Quoi que vous choisissiez, une extension classique ou un nouveau gTLD, choisissez avant tout un nom de domaine pertinent, clair et facile à retenir. Pensez à long terme. Découvrez notre énorme choix d’extensions de domaines – vous y trouverez sans aucun doute une extension qui convient parfaitement à vos besoins !